jus de detox

Restriction Calorique et Longévité

Le principe de la Restriction Calorique est comme son nom l’indique de diminuer la quantité totale de calories absorbées quotidiennement. On parle aussi parfois de régime hypocalorique pour désigner la même chose.
genkaku

Bénéfices de la Restriction Calorique

Plusieurs études scientifiques ont mis en évidence les nombreux bénéfices de la restriction calorique sur la santé, dont :

  • Une réduction du taux de graisse corporelle et tous ses avantages sur la santé comme une diminution des risques cardio-vasculaires.
  • Un taux de glucose sanguin (et donc d’insuline) plus faible.
  • Une diminution du taux de radicaux libres. Ces derniers provoquent la détérioration des tissus de l’organisme et accélèrent le vieillissement.
  • Une plus forte production de l’enzyme télomérase, à l’origine de la réparation de notre ADN. Cette réparation de l’ADN permet de prévenir les cancers et augmente la durée de vie de nos cellules.
  • Une longévité accrue due à une plus faible « usure » de nos cellules pour produire de l’énergie.

 

Le Cas des Souris au régime Hypocalorique

Ce dernier point concernant la longévité est intéressant et a été mesuré avec précision lors d’une expérience sur deux groupes de souris : l’un nourrit librement au régime habituel et l’autre soumis à une restriction calorique de -33%.

Les souris bénéficiant du régime hypocalorique ont vécu 50% plus longtemps que le groupe témoin. Elles vieillissaient sans maladie notable, sans apathie, sans grisonnement des poils et avec une meilleur habilité intellectuelle (déplacement dans un labyrinthe) et un système immunitaire renforcé.

Remarque intéressante

La quantité totale de nourriture absorbée au cours de la vie fut approximativement la même pour les deux groupes de souris. Les souris avec restriction calorique ne consommaient que 2/3 des calories du régime classique mais vivaient 1,5 fois plus longtemps, soit une quantité finale de calories équivalente.

Cette remarque confirme l’idée selon laquelle des cellules vivantes sont des petits moteurs qui s’usent d’avantage avec la quantité d’énergie consommée qu’avec le temps.

Ainsi, notre espérance de vie ne se calculerait non pas avec une horloge mais plutôt en cuillerées de calories!!!

L’ étude a aussi montré que la longévité optimale s’obtenait avec une restriction calorique d’environ un tiers. En dessous de cette valeur, la quantité de nutriments apportée n’est plus suffisante pour garantir une bonne santé.

 

Application de la Restriction calorique chez l’Homme

Comme nous l’avons vu, une restriction calorique apportent de nombreux bénéfices chez l’homme. Mais quelle doit être sa proportion?
Une réduction calorique de 30%, comme dans le cas des souris, serait excessive. Mais une diminution de 10 à 20% par rapport aux recommandations officielles du ministère de la Santé semble une très bonne base.
Le minimum recommandé par le Dr Terry Grossman, spécialiste en longévité, est de 24 calories par kilo de votre poids optimal.

Bien sûr, plus important que la quantité de calories est la qualité des calories apportées par l’alimentation.
La restriction calorique sera efficace si elle concerne une alimentation équilibrée avec un apport suffisant de tous les nutriments, vitamines et minéraux indispensables.

Dans un prochain article, nous verrons comment mettre en application cette restriction calorique, en privilégiant les aliments sains et en évitant les sensations de faim.

En attendant, enregistrez-vous ci-dessous pour recevoir des conseils d’expert en nutrition!

Leave a Comment:

4 comments
Add Your Reply